Industrie

Le tissu industriel du Maine-et-Loire est très diversifié avec une présence importante des industries agroalimentaires et celles liées au végétal. Il faut noter la présence d’industrie d’extraction (90 carrières en 2002), mais également la présence du domaine de la plasturgie et du caoutchouc ou encore l’électronique et l’informatique.


Les différentes industries entraînent des rejets importants de matières organiques dans l’eau notamment les industries de la filière du végétal et de l’agroalimentaire. Les industries utilisant des solvants, notamment la filière de la plasturgie ou encore de l’électronique sont responsables d’émissions atmosphériques de composés organiques volatils (COV), ainsi que les activités de traitement de surfaces, sources potentielles de rejets de métaux dans les cours d’eau.

En Maine-et-Loire, les ressources en eaux superficielles et souterraines sont également sollicitées par l’industrie. Chaque année, environ 3,5 millions de m3 sont prélevés pour les usages industriels et chaque établissement rejette également des effluents à caractère industriel selon le type d’activités et des rejets de type domestique.

Les types de ressource pour les prélèvements en eau pour l’usage industriel se répartissent ainsi :

Les nappes profondes sont  largement les plus sollicitées par les industriels car souvent les procédés de fabrication nécessitent des eaux de bonne qualité.

Les établissements industriels sont des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) et sont suivis par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Pour en savoir plus :

Haut de page